Énergie et changement climatique

0

Évaluation du potentiel en géothermie de la Grande Terre (PDF - 18.09 Mo)

Dans le cadre d'un partenariat avec l’Agence Calédonienne de l’Énergie (ACE) et l’ADEME, le BRGM et le Service Géologique de Nouvelle-Calédonie ont réalisés un inventaire exhaustif des sources thermales recensées à ce jour. Ces sources chaudes sur la Grande Terre sont nombreuses. Certaines ont été exploitées pour leurs propriétés minérales, mais leur potentiel géothermique n’a jamais été évalué. Ce document synthétique présente ainsi le contexte géologique des sources thermales, et surtout l’inventaire des émergences et inclut : les sources observées, mesurées, voire prélevées et analysées par le SGNC, mais également l’ensemble des émergences et résultats issues de la bibliographie (base de données géologique, rapport d’étude, articles scientifiques).

0

Rapport de mission d’évaluation et d’accompagnement au développement de la filière coprah à Ouvéa (PDF - 3.02 Mo)

Une unité de production électrique de 300 KVA pouvant fonctionner à l’huile de coprah a été installée sur Ouvéa en 2004. Ce dispositif représente un exemple de production d’énergie renouvelable intéressant. Or, il s’avère que le volume de production en huile de coprah est inférieur aux prévisions initialement réalisées.

L’Agence calédonienne de l’énergie (ACE) et l’ADEME souhaitent aujourd’hui explorer les possibilités de relance de la production de coprah sur Ouvéa afin d’optimiser les installations en place et d’augmenter la part de production des énergies renouvelables sur l’île, conformément aux objectifs du Schéma de transition énergétique de la Nouvelle-Calédonie (STENC) qui prévoient une autonomie énergétique des îles à échéance 2030.

Le présent rapport présente l’étude permettant d’évaluer précisément le potentiel de production d’huile de coprah sur Ouvéa et de disposer de recommandations à la fois technique et organisationnelle pour augmenter la production existante.

0

Étude technico-économique de la ressource biomasse pour l’alimentation énergétique (rapport 2013) (PDF - 4.97 Mo)

La Nouvelle-Calédonie est un territoire propice à l’essor d’une politique de valorisation énergétique de la biomasse. Les ressources repérées (biomasse forestière, déchets organiques et déchets verts/bois/papier-carton) représentent des volumes suffisants pour pouvoir envisager à court terme la concrétisation de plusieurs projets, de combustion pour les ressources ligneuses (biomasse forestière ou déchets bois) ou de méthanisation pour la biomasse humide fermentescible. Cinq sites ont ainsi été retenus sur l’ensemble du territoire.

Dans ce contexte, le présent rapport de l’ADEME, la Direction de l’industrie, des mines et de l’énergie de la Nouvelle-Calédonie (DIMENC) et la Caisse des Dépôts (CDC) a pour objectif d’apporter les éléments permettant d’identifier la biomasse disponible pour une valorisation énergétique sur le territoire et de définir les projets pertinents qui permettront en couvrant une partie de ses besoins de réduire la dépendance énergétique de la Nouvelle-Calédonie.

0

► L’énergie dans le développement de la Nouvelle-Calédonie (bientôt disponible)

Au moment où la Nouvelle-Calédonie définit son « Schéma d’aménagement et de développement 2025 » — et dans le prolongement de son « Schéma de l’énergie et du climat », l’ADEME — au travers du CTME — a accompagné l’Institut pour la recherche et le développement (IRD) dans la production d’un état des lieux complet et une analyse pluridisciplinaire des enjeux liés à la question de l’énergie en Nouvelle-Calédonie. Ce travail réalisé par l’IRD selon le format de l’expertise collégiale a été restitué en 2010.