Partenariats

L’ADEME conduit son action de conseil et d’accompagnement sur les territoires en direction d’un nombre important d’acteurs diffus. Elle doit par ailleurs s’adapter aux contextes socio-économiques et environnementaux spécifiques aux territoires.

Sommaire du dossier

Associations

Ce sont des acteurs clés avec lesquels l’ADEME travaille autant que possible (échange d’informations, soutien technique, financier, etc.). Voici une liste non exhaustive de ces acteurs incontournables :

0
Association pour la sauvegarde de la biodiversité d’Ouvéa (ASBO) : elle œuvre pour protéger et valoriser de manière respectueuse et durable le patrimoine naturel et culturel d’Ouvéa. L’ASBO travaille en particulier depuis plus de 20 ans à la protection de l’emblématique perruche de l’île.
0
Association de sauvegarde de la nature de Nouvelle-Calédonie (ASNNC) : la plus ancienne association de protection de l’environnement de Nouvelle-Calédonie, crée le 6 mai 1971. On lui doit de nombreuses avancées environnementales. Elle est notamment à l’origine de la création en 1996 du Centre d’initiation à l’environnement (CIE).
0
Biocaledonia : l’association calédonienne de certification biologique a pour objet de gérer la procédure de certification des produits issus des exploitations des membres adhérents, de susciter la création de groupes locaux et de les fédérer, de promouvoir le développement de l’agriculture biologique.
0
Bwärä Tortues Marines : elle a pour objectifs la protection d’un important site de ponte de tortues marines sur Bourail, l’amélioration des connaissances sur les tortues et plus généralement la sensibilisation aux enjeux de conservation et environnementaux.
0

Caledoclean : association qui milite pour la transition écologique. Début 2021, elle en est notamment à 40 000 arbres plantés (de 170 espèces différentes) et comptabilise plus de 600 000 kgs ramassés en pleine nature, dont plus de la moitié ont été recyclés. Elle participe aussi largement à la sensibilisation de la jeunesse et l’implication du grand public sur la thématique du développement durable.

0

Le Centre d’initiation à l’environnement (CIE) : le CIE a pour objectif de développer des activités éducatives et culturelles liées à l’amélioration des connaissances du milieu naturel calédonien, de promouvoir la préservation du patrimoine naturel dans le respect des écosystèmes et des hommes et de contribuer à la valorisation pédagogique de toutes les informations et connaissances en lien avec l’environnement, sa gestion et sa préservation.

0
Corail Vivant : a initié et obtenu l’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO de récifs et lagons calédoniens en 2008. Depuis elle œuvre activement sur différentes thématiques environnementales.
0
Conservation internationale (CI) : organisation à but non lucratif qui cherche à protéger les hotspots de biodiversités, les espaces sauvages à forte biodiversité ainsi que les régions maritimes importantes. Elle agit sur le territoire depuis 2006.
0
Covoiturage.nc : association qui œuvre pour la promotion du covoiturage, pratique participant à limiter le réchauffement climatique et la pollution de l’air, tout en représentant un intérêt social et économique.
0

Droit au Vélo : l’association a été créée pour favoriser la pratique quotidienne du vélo, un mode déplacement propre, particulièrement en milieu urbain. À cette fin, elle mène de multiples actions de sensibilisation et fait aux collectivités des propositions en matière d’aménagement encourageant l’utilisation du vélo.

0
Ensemble pour la planète (EPLP) : EPLP est constituée d’autres associations, mais aussi de particuliers désireux d’agir pour la sauvegarde de l’environnement. Elle a pour objet de protéger, de conserver et de restaurer les espaces, ressources, milieux et habitats naturels, biologiques et non biologiques, le patrimoine historique et culturel, les espèces vivantes, la diversité et les équilibres fondamentaux écologiques, l’eau, l’air, les sols et sous-sols, terrestres et marins, les sites, les paysages et le cadre de vie, de lutter contre les pollutions et nuisances, de promouvoir la découverte, le respect et l’accès à la nature et, d’une manière générale, d’agir pour la sauvegarde de ses intérêts dans le domaine de l’environnement, de la santé publique, de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme ainsi que de soutenir et défendre en justice chacun de ses membres.
0
Hô-üt : présente sur la commune de Touho, l’association travaille à la préservation d’une partie de la zone côtière Nord Est, bien inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, à travers différentes actions comme la restauration de zones de mangroves, la création de chantiers éducatifs, des collectes de déchets, la dératisation d’îlots, le recyclage du verre, etc.
0

Mocamana : « MOn CAillou, MA NAture » s’engage pour la protection de l’environnement à travers différents combats et actions (la préservation/plantation d’espèces de forêts sèches, la promotion d’une agriculture responsable notamment en milieu urbain, de l’utilisation de sacs et plus généralement objets réutilisables, etc.). Faire comprendre à tous que le patrimoine naturel – paysage, biodiversité et richesse culturelle – représente un capital à préserver et à valoriser sonne comme une devise pour l’association.

0
Observatoire de l’environnement Nouvelle-Calédonie (ŒIL) : « L’ŒIL » a été créé pour répondre aux nombreuses questions sur l’impact grandissant des activités humaines, industrielles et minières sur l’environnement. Il a pour mission de suivre l’évolution de l’état de l’environnement, d’informer sur celui-ci, tout en développant et améliorant les méthodes de suivi.
0

Pala Dalik : association qui a pour objectifs l’observation, la connaissance, la préservation et la restauration du milieu sous-marin et côtier néo-calédonien. Elle forme des plongeurs bénévoles aux techniques scientifiques de suivi de l’état de santé des récifs dans le cadre du RORC (Réseau d’Observation des Récifs de Calédonie), et contribue, notamment par la restitution des observations soulevées lors de ces plongées, à la sensibilisation du grand public.

0
Surveillance calédonienne de la qualité de l’air (SCAL-AIR) : « SCAL-AIR » a pour mission de surveiller la qualité de l’air en Nouvelle-Calédonie, d’informer et de sensibiliser la population à ce sujet. L’association relève et analyse en continu (24 h/24) les substances polluantes dans l’air ambiant et les compare aux réglementations européenne et française qui définissent les seuils de concentration à ne pas dépasser de l’air.
0
Société calédonienne d’ornithologie (SCO) : la « SCO » a pour objectif la conservation du patrimoine naturel et en particulier des populations d’oiseaux, par la protection des habitats, la mise en place d’une réglementation adaptée, la lutte contre les espèces introduites envahissantes ou prédatrices, la sensibilisation des communautés humaines.
0
SOS Mangroves : association qui pour vocation de protéger et réhabiliter des zones de mangrove en danger, tout en participant à la réinsertion de jeunes en difficulté sociale par l’engagement. 
0
Symbiose : l’association a pour objectif de promouvoir l’enseignement des sciences expérimentales en Nouvelle-Calédonie et d’assurer la diffusion de la culture scientifique sur l’ensemble du territoire. Pour réaliser ses objectifs, Symbiose produit un certain nombre d’outils pédagogiques à destination des scolaires. Elle s’implique tous les ans dans l’organisation de la Fête de la Science.
0

Vélos du Cœur : a pour objectif premier de récupérer des pièces et des vélos usagés auprès de particuliers, de les réparer et de les offrir gracieusement sur l’ensemble du territoire aux enfants/adultes défavorisés par le biais des services sociaux. Par ailleurs, depuis 2010, l’association aménage des vélos pour un public handicapé avec les aides financières des appels à projets. Depuis une dizaine d’années, les « Vélos du Cœur » ont distribué plus de 3 000 vélos sur tout le territoire.

0
Vert Panier : l’association se base sur les objectifs des Associations pour le maintien de l’agriculture paysanne (AMAP). Elle propose des légumes, œufs et produits de la ruche certifiés Bio Pasifika en circuit court et local, du producteur au consommateur.
0

WWF (Organisation mondiale de protection de la nature) : fondé en 1961, le WWF œuvre dans une centaine de pays à travers le monde pour l’environnement. En Nouvelle-Calédonie, le WWF France, via son pôle outre-mer, a ouvert un bureau en octobre 2001 pour contribuer à la préservation du patrimoine naturel exceptionnel de l’île.

0
Zéro Déchet Nouvelle-Calédonie est une association qui agit en faveur de la réduction des déchets et du gaspillage par divers leviers : l’animation d’ateliers de sensibilisation ou de fabrication de produits faits maison (autrement appelés Do it yourself), l’organisation de conférences et de débats ou encore la production d’outils d’aide à la réduction des déchets.

Clusters en lien avec l’environnement

0
ACOTRED a pour but de réunir les professionnels de la collecte, du traitement, de la valorisation et du recyclage des déchets en Nouvelle-Calédonie pour contribuer au développement et à la structuration de ce secteur.
0
Association Maintenance Durable a une stratégie reposant sur 4 axes principaux : une meilleure connaissance des marchés, un travail sur les ressources humaines au cœur des métiers de la maintenance et accompagner leur montée en compétences, apporter de la valeur ajoutée par l’innovation et la technologie et cibler la sécurité, la qualité, l’hygiène et l’environnement comme leviers de compétitivité.
0
Éco-construction : cette grappe d’entreprises œuvre pour la promotion et le développement de l’éco-construction en Nouvelle-Calédonie et dans le Pacifique.
0

Synergie regroupe les principales entreprises de Nouvelle-Calédonie engagées dans les énergies renouvelables et la maîtrise de l’énergie et plusieurs objectifs comme la diminution des émissions de gaz à effet de serre, l’atteinte de l’autonomie énergétique et la valorisation du patrimoine naturel en Nouvelle-Calédonie.

0
Trecodec : ce regroupement d’acteurs n’est pas un cluster à proprement parler, c’est un éco-organisme dont les missions, pour ses adhérents, sont de satisfaire aux obligations de la Responsabilité élargie des producteurs (REP) en offrant une solution mutualisée aux producteurs (importateurs ou fabricants locaux). Trecodec contribue également à la limitation de l’impact de la pollution des déchets réglementés en organisant des solutions de traitement et de recyclage.